UQAR - Service de la bibliothèque
NOUVELLES ACQUISITIONS
Livres électroniques : Cairn.info
@ la recherche du temps
Individus hyperconnectés, société accélérée : tensions et transformations

Sous la direction de Nicole Aubert

L’avènement des nouvelles technologies de la communication (mails, téléphones mobiles, internet) et le triomphe du capitalisme financier, fondé sur une exigence de rentabilité à très court terme, ont entraîné trois façons nouvelles de vivre le temps : l’instantanéité, l’immédiateté et enfin l’urgence. La nouveauté est là, dans le fait que l’urgence, autrefois cantonnée au domaine médical ou, parfois, au domaine juridique, a envahi le domaine économique et, par voie de conséquence, le registre de la vie professionnelle et celui de la vie personnelle. Une accélération continue ponctue désormais le rythme de la société contemporaine, tant au niveau du travail qu’à celui du vécu individuel.

Accéder à cet ouvrage
3-6-9-12. Apprivoiser les écrans et grandir

Par Serge Tisseron

En quelques années, les technologies numériques ont bouleversé notre vie publique, nos habitudes familiales et même notre intimité. Les parents et les pédagogues en sont souvent désorientés. Les balises que j'ai appelées « 3-6-9-12 » donnent quelques conseils simples articulés autour de quatre étapes essentielles de la vie des enfants : l’admission en maternelle, l’entrée au CP, la maîtrise de la lecture et de l’écriture, et le passage en collège. A nous d’inventer de nouveaux rituels.

Accéder à cet ouvrage
Accueillir les parents des jeunes enfants
Un soutien à la parentalité

Par Suzon Bosse-Platière et avec la collaboration de Nathalie Loutre-Du Pasquier

Les relations entre les parents et l’accueillante de leur très jeune enfant demeurent d’une grande complexité, quel que soit le mode d’accueil. Ces relations entre adultes, concernés différemment par le même enfant, sont radicalement différentes de celles de la vie privée, car elles sont foncièrement asymétriques et non réciproques. Travailler auprès de l’enfant de l’autre peut générer de la confusion dans les rôles, les places et les affects. Il est important de redéfinir le rôle professionnel par rapport au rôle parental en mettant l’accent sur les exigences du travail et la nécessité de construire la confiance avec les parents. Cette confiance constitue le socle indispensable pour soutenir la parentalité alors que les changements intervenus dans la gestion des lieux d’accueil ont pu fragiliser les évolutions vers une meilleure qualité de l’accueil de l’enfant et de ses parents.

Accéder à cet ouvrage
Allongement de la vie
Quels défis? Quelles politiques?

Sous la direction de Anne-Marie Guillemard et Elena Mascova

Phénomène sans précédent dans l’histoire de l’humanité, l’allongement de la vie humaine est en train de révolutionner durablement le XXIe siècle, sur tous les continents. Pourtant, l’ampleur de ces mutations et leurs nombreuses implications restent largement méconnues. L’ambition de ce livre est d’en dresser un panorama complet en montrant comment cela bouleverse la condition humaine et sociale, le régime temporel de nos existences, ainsi que les manières de vivre ensemble. Dans une société où coexistent désormais quatre générations aux expériences et aspirations sensiblement différentes, les formes de solidarité sont à repenser. De même, comment faut-il protéger et soigner dans des sociétés de vie longue? Quels sont le sens et le prix du prolongement de la vie? Comment concilier longévité et qualité de vie? Autant de questions aux implications à la fois sociales, éthiques, médicales et économiques. À partir du croisement d’approches pluridisciplinaires et dans une perspective de comparaisons internationales, cet ouvrage a pour ambition de dresser un état des savoirs et des réflexions sur la question de la longévité. Non seulement il circonscrit les multiples défis posés par l’allongement de la vie, mais il offre une lecture essentielle pour comprendre comment nos sociétés pourraient se saisir de cette révolution afin d’en faire une opportunité pour tous et toutes.

Accéder à cet ouvrage
Alzheimer : de carpe diem à la neuropsychologie

Par Nicole Poirier et Roger Gil

Unir l’approche humaniste et l’approche médicale neuropsychologique pour mieux accompagner la personne qui vit avec une maladie d’Alzheimer ainsi que ses proches dans une société qui se doit de devenir inclusive.
Les soins et l’accompagnement des personnes qui vivent avec une maladie d’Alzheimer nécessitent la synergie d’une approche humaniste et d’une approche médicale neuropsychologique qui, trop souvent, se côtoient en s’ignorant. Pourtant l’approche neuropsychologique permet de mieux comprendre le comportement et le ressenti des personnes malades et la souffrance des proches. Elle peut ainsi valider l'approche humaniste telle que celle de Carpe Diem pour contribuer à changer le regard sur la maladie, pour prêter attention non à ce que les personnes malades ont perdu mais à leurs capacités restantes, pour remplacer une relation de contrôle par une relation de confiance. Telle est la conviction des auteurs dont le dialogue s’est tissé en contrepoint de leurs rencontres.

Accéder à cet ouvrage
Arts plastiques
Éléments d’une didactique critique

Par Bernard-André Gaillot

Peut-on enseigner les arts plastiques? Une didactique des arts plastiques est-elle possible? Est-elle seulement pensable? La présente contribution tente de mettre au jour l’« ailleurs didactique » qui caractérise probablement l’enseignement des arts plastiques en France. Eu égard à la fluidité permanente et au caractère désormais inévident des objets dont elle a à connaître, elle envisage l’hypothèse de concevoir cette pratique comme une conduite, elle aussi, plastique et artistique. Face à la supposée « crise » de l’art contemporain, comment opèrent les enseignants pour donner accès à la compréhension de l’art? Ce livre s’adresse à tous ceux qui veulent mieux comprendre la radicale mutation de l’enseignement des arts plastiques durant ces trente dernières années. Plus particulièrement destiné aux professeurs d’arts plastiques et aux candidats aux concours de recrutement, fondé sur un vaste ensemble de situations d’enseignement, l’ouvrage réunit : un rappel des principales références conceptuelles qui ont contribué à définir la discipline; l’avancée de quelques modèles théoriques permettant de penser la spécificité didactique des arts plastiques; une mise en débat des principaux enjeux de cet enseignement si particulier.

Accéder à cet ouvrage
Aux confins de la grande dépendance
Le polyhandicap, entre reconnaissance et déni d’altérité

Par Frédéric Blondel et Sabine Delzescaux

Est-il possible qu’une vie en apparence aussi démunie que celle des personnes polyhandicapées, vulnérables et dépendantes (trauma crânien, maladie d’Alzheimer, etc.) puisse valoir la peine d’être vécue? Telle est la question qui ne cesse de hanter l’imaginaire des personnes dites valides et qui pèse comme une épée de Damoclès sur la vie des personnes polyhandicapées. La qualité de l’accompagnement reste fondamentalement tributaire de la capacité des aidants à se socialiser à ce type de publics et à surmonter les sentiments a priori négatifs que ceux-ci ne manquent pas de susciter. À travers les multiples entretiens réalisés avec les soignants et les proches de personnes polyhandicapées, les auteurs montrent, en effet, que la socialisation à ces altérités extrêmes permet de réduire le risque de la « tentation souveraine » qui assujettit les personnes dépendantes à la puissance du système de soin normatif et à l’arbitraire de la conception de l’aide. En mettant en évidence les enjeux de l’accompagnement des personnes les plus vulnérables dans le champ de la dépendance et la nature du travail qui le sous-tend dans les structures de soins, ils apportent leur contribution aux débats autour de la vulnérabilité sociale, de la Loi Léonetti et des directives anticipées.

Accéder à cet ouvrage
Black America
Une histoire des luttes pour l’égalité et la justice (XIXe-XXIe siècle)

Par Caroline Rolland-Diamond

Martin Luther King, Malcolm X, Rosa Parks. Dans la mémoire collective ces trois noms résument trop souvent à eux seuls le long combat des Noirs américains pour l’égalité, la justice et la dignité. Au-delà du récit convenu centré sur ces grandes figures héroïques, Black America retrace la lutte des Afro-Américains, depuis l’émancipation des esclaves en 1865 jusqu’à nos jours, en redonnant toute leur place aux acteurs – et aux actrices – anonymes mais essentiels de cette histoire inachevée. Proposant une analyse globale des mouvements de revendications noirs, l’auteure décrit avec talent la longue sortie de la ségrégation dans l’ancien Sud esclavagiste et les luttes radicales engagées par les Noirs pour y mettre un terme. Mais elle raconte aussi une histoire moins connue : celle de l’« apartheid américain » dans le Nord et l’Ouest et des mobilisations quotidiennes des Afro-Américains pour l’amélioration de leurs conditions de vie. Alors que l’élection de Barack Obama en 2008 à la Maison-Blanche semblait annoncer l’avènement d’une Amérique post-raciale, le mouvement Black Lives Matter, né en réaction aux violences policières dont les Noirs sont victimes, rappelle que le problème des discriminations et des inégalités raciales reste entier. Grâce à des recherches originales dans les archives, à une analyse minutieuse de la presse afro-américaine et à un suivi précis des recherches les plus récentes sur ces sujets, l’auteure offre avec Black America une grande fresque appelée à devenir une référence incontournable sur cette question essentielle de l’histoire des États-Unis.

Accéder à cet ouvrage
Bordeaux et les Etats-Unis, 1776-1815
Politique et stratégies négociantes dans la genèse d'un réseau commercial

Par Silvia Marzagalli

Dès 1793, alors que la guerre intérieure et extérieure fait rage, des centaines de navires américains commencent à approvisionner Bordeaux en céréales, riz et denrées coloniales. En dépit des efforts des deux gouvernements, l’indépendance des États-Unis, reconnue dix ans plus tôt, n’avait pas suscité un courant commercial significatif entre la France et l’Amérique du Nord. C’est donc bien les guerres révolutionnaires et la neutralité américaine qui donnent une impulsion fondamentale pour que les négociants du principal port français entrent en relation avec les armateurs américains. S’appuyant sur un large éventail de sources, souvent inédites, ce livre montre comment ils ont su éviter l’asphyxie du port girondin. Pour ce faire, il reconstitue les nouveaux courants d’échanges qui se mettent en place et le fonctionnement des réseaux marchands qui, du moins jusqu’en 1807, se jouent d’un conflit franco-britannique de plus en plus âpre, et du blocus continental.

Accéder à cet ouvrage
Campagnes contemporaines
Enjeux économiques et sociaux des espaces ruraux français

Sous la direction de Stéphane Blancard, Cécile Détang-Dessendre et Nicolas Renahy

La représentation des campagnes dans l’espace public est ambivalente. L’adjectif rural qualifie-t-il un espace de production agricole, un univers bucolique, des territoires « périphériques »? À distance de visions uniformisées ou de l’urgence médiatique, cet ouvrage met en lumière différentes facettes des dynamiques des espaces ruraux et périurbains. Ces dynamiques apparaissent complètement intégrées aux enjeux économiques et sociaux contemporains, que ce soit en termes de démographie et de modes de vie, d’activités économiques, ou bien de politiques publiques. Est abordée, plus particulièrement, l’importance de la fonction des bourgs, de la gestion du foncier et de son articulation aux questions environnementales, ou encore de l’architecture institutionnelle des territoires. Cette contribution collective fournit des éléments de réflexion sur les dynamiques économiques et sociales des espaces ruraux et périurbains, et s’adresse aux responsables professionnels et politiques ainsi qu’aux chargés d’étude et d’enseignement. Elle s’inscrit dans la poursuite des questionnements et connaissances proposés dans Politiques agricoles et territoires (éditions Quæ, 2009) et Repenser l’économie rurale (éditions Quæ, 2014).

Accéder à cet ouvrage
Ces parents qu'on soutient
Une protection de l’enfance autre

Par Jean-Pierre Thomasset

La protection de l’enfance s’est appuyée longtemps sur une logique du OU : OU on soutenait la famille (AEMO, AED…), OU, si les problèmes paraissaient trop graves, on plaçait l’enfant, souvent pendant des années, ce qui aboutissait parfois à sa mise à l’écart de sa famille. Cet ouvrage déplie une pratique autre, guidée par une logique du ET, expérimentée dans le Gard. Il en transmet la culture et propose les outils concrets pour la mettre en œuvre. À partir de cette expérience, l’auteur repère en quoi cette pratique s’inscrit, au-delà des discours traditionnels de la contrainte, des affects, du savoir, dans un quatrième discours qui prend acte de la place de chacun. Il déplie les postulats de ce qu’il nomme « clinique de la place ».

Accéder à cet ouvrage
Clinique du seuil

Par Valérie Gasne

Cette clinique du seuil aborde le cas de malades confrontés à des situations limites, qu’elles soient médicales ou liées à l’approche de la mort, et questionne l’émergence de manifestations pulsionnelles autour de certaines impasses thérapeutiques. Dans le champ de l’oncologie et des soins palliatifs, la médecine moderne use de tous les moyens techniques et thérapeutiques pour repousser les limites de son efficience et de son savoir, mais se heurte à de l’incurable. Les contours d’une clinique du seuil s’intéressent aux cas de patient(e)s confrontés à des situations limites (échappement thérapeutique, douleurs extrêmes, fin de vie…). Ces cas complexes se situent à l’interface de la notion d’incurabilité en médecine et du surgissement de manifestations pulsionnelles, qui échappent à toute tentative de contrôle ou de maîtrise, malgré les soins ou les traitements entrepris, laissant les professionnels hospitaliers très démunis.

Accéder à cet ouvrage
Créer des conditions d’apprentissage
Un cadre de référence socioconstructiviste pour une formation didactique des enseignants

Par Philippe Jonnaert, Cécile Vander Borght, avec la collaboration de Rosette Defise, Godelieve Debeurme et Stephan Sinotte

Les nouvelles perspectives curriculaires inscrivent leurs propos dans une visée de construction des connaissances et de développement de compétences. La nouvelle édition de l'ouvrage Créer des conditions d'apprentissages, apporte un ensemble cohérent de réponses aux enseignements et aux enseignants se posant la question: comment créer des conditions d'apprentissages dans une optique socioconstructiviste? Largement documenté au départ des travaux de recherches et des expériences d'enseignement des deux auteurs, cet ouvrage est devenu une référence incontournable pour les enseignants et les enseignantes, tant au niveau primaire et secondaire qu'au niveau postsecondaire. La deuxième édition respecte la structure et l'organisation initiale de l'ouvrage. Elle répond cependant à quelques questions de clarification posées aux auteurs par des utilisateurs de la première édition. Déjà traduit en portugais, cet ouvrage est abondamment cité par les concepteurs des nouveaux programmes d'études de différents pays francophones tant en Afrique qu'en Europe ou encore au Québec. Il est également utilisé comme principale référence pour la formation des futurs enseignants et des futures enseignantes dans plusieurs régions du monde.

Accéder à cet ouvrage
Critique de la raison nègre

Par Achille Mbembe

De tous les humains, le Nègre est le seul dont la chair fut faite marchandise. Au demeurant, le Nègre et la race n’ont jamais fait qu’un dans l’imaginaire des sociétés européennes. Depuis le XVIIIe siècle, ils ont constitué, ensemble, le sous-sol inavoué et souvent nié à partir duquel le projet moderne de connaissance – mais aussi de gouvernement – s’est déployé. La relégation de l’Europe au rang d’une simple province du monde signera-t-elle l’extinction du racisme, avec la dissolution de l’un de ses signifiants majeurs, le Nègre? Ou au contraire, une fois cette figure historique dissoute, deviendrons-nous tous les Nègres du nouveau racisme que fabriquent à l’échelle planétaire les politiques néolibérales et sécuritaires, les nouvelles guerres d’occupation et de prédation, et les pratiques de zonage? Dans cet essai à la fois érudit et iconoclaste, Achille Mbembe engage une réflexion critique indispensable pour répondre à la principale question sur le monde de notre temps : comment penser la différence et la vie, le semblable et le dissemblable?

Accéder à cet ouvrage
Croire et faire croire
Usages politiques de la croyance

Sous la direction de Anne Muxel

La croyance n’a pas disparu de nos sociétés démocratiques soumises à la relativité des opinions individuelles, à la diffusion d’un modèle de citoyenneté critique et aux logiques des savoirs scientifiques. Par sa puissance imaginaire et symbolique, elle demeure un rouage décisif de l’ordre social, donc politique. Les idéologies, par exemple, sont toujours agissantes, mais elles le sont sous une forme éclatée, compartimentée, au travers d’une mosaïque de références, de standards et de finalités. C’est tout l’intérêt du regard multidisciplinaire que porte cet ouvrage. Issus des champs de la philosophie, de l’histoire, de l’histoire de l’art, de la science politique, de la sociologie, de l’analyse de l’image, les auteurs s’interrogent sur les usages politiques de la croyance individuelle et collective. En explorant des terrains comme la science, la prière, les droits de l’homme, le populisme, le djihadisme, les valeurs de la République, la communication politique, la filiation, la mémoire, le refoulement, les répertoires d’engagement des jeunes, etc., ils relèvent les normes et les valeurs qui permettent de croire et de faire croire dans le monde contemporain.

Accéder à cet ouvrage
Découvrir les déficiences intellectuelles

Par Denis Vaginay

L’ouvrage offre une description poussée des déficiences intellectuelles, basée sur les réalités actuelles comme sur des données historiques et pluriculturelles, tout en apportant au lecteur un ensemble d’informations pratiques qui ont été entièrement actualisées, notamment celles concernant l'évolution des institutions en lien avec la législation, l'organisation des parcours et le vocabulaire. Par cette analyse précise, qui refuse de nier, d’éviter ou de réduire la déficience, l’auteur propose d’entrer dans une réflexion anthropologique et psychologique sur ce sujet dérangeant, y compris sous certains aspects peu abordés tels que la lecture ou la sexualité. Admettre que la déficience se définit comme un écart à la norme ne l’exclut pas de ce qui est humain mais, au contraire, permet de soutenir une position éthique.

Accéder à cet ouvrage
En scène au psychodrame
Clinique psychanalytique

Par Roger Perron

Dans ce livre très personnel, Roger Perron transmet le plaisir de jouer qui anime un groupe bien rodé d’acteurs-thérapeutes, un plaisir qui gagne progressivement le patient lorsqu’il découvre que la vie, sa vie, l’image qu’il se donne de lui-même et de ses relations avec ses proches… tout cela est beaucoup plus riche qu’il ne le croyait, qu’un horizon qui semblait bouché et noir se rouvre et s’éclaire. Dans une écriture alerte et vivante, il décrit les ressorts du psychodrame qu’il a pratiqué pendant de nombreuses années. Il s’appuie sur son expérience personnelle et de multiples exemples pour analyser les intérêts, les limites, les difficultés de cet exercice de mise en scènes qui engage les patients mais aussi les psychanalystes au-delà même des paroles prononcées. Théorie et clinique psychanalytiques s’articulent dans un récit où l’auteur nous entraîne à sa suite et nous fait partager ses interrogations, ses inventions mais surtout son enthousiasme de psychodramatiste.

Accéder à cet ouvrage
Enfants terribles, enfants féroces

Sous la direction de Marie-Blanche Lacroix et Maguy Monmayrant

Certains très jeunes enfants agissent de façon si violente que leur entourage familial et scolaire s'en alerte, et parfois déclare forfait. Dans les établissements spécialisés, certains enfants plus âgés peuvent présenter les mêmes formes de violence. C'est leur avenir, dans ou hors les murs (de l'hôpital psychiatrique, de la prison) qui est en jeu. Comment comprendre les agirs de ces enfants? Peut-on y répondre de façon thérapeutique? Les expériences et les réflexions d'un groupe de recherche clinique toulousain sont, dans cet ouvrage, confrontées à d'autres perspectives cliniques et théoriques, dans un esprit psychanalytique.

Accéder à cet ouvrage
Genre et psychanalyse
La différence des sexes en question

Sous la direction de Jean-Jacques Rassial et Fanny Chevalier

La remise en cause de l’évidence naturelle jusque-là accordée à la différence des sexes occupe la scène des débats publics et se retrouve théorisée par l’émergence du concept de « genre » dans sa distinction d’avec le sexe. La différenciation entre sexe et genre émerge d’une fracture avec l’idée que le sexe biologique déterminerait l’identité sexuée et sexuelle. Dans cette nouvelle terminologie, le sexe ne renvoie plus alors qu’à la dimension anatomique et biologique tandis que le genre réfère à la construction psychologique et sociale du sexe. Malgré la pluralité des théories auxquelles le genre a donné naissance, l’émergence de cette notion prend en compte que sexe anatomique, sexuation psychique et sexualité peuvent trouver des nouages autres que ceux promus par des normes confondues avec l’ordre naturel – nouage, souligne la psychanalyse, radicalement singulier pour chacun. Cet ouvrage propose une introduction à toute la complexité de ces questions. Il axe son propos sur les controverses entre les théories psychanalytiques et les études sur le genre, et ouvre le dialogue à la littérature, à la philosophie et au cinéma. Cette perspective pluridisciplinaire reflète ainsi l’hétérogénéité des différents abords et usages du genre.

Accéder à cet ouvrage
Grandir autonome
Recherches présentées par Raymonde Caffari

Sous la direction de Emmi Pikler et avec Anna Tardos

Ce livre présente les recherches d’Emmi Pikler sur le développement moteur et la mobilité ainsi que des études plus récentes, sur l’hyperactivité, l’attention, la manipulation, l’humour. Elles se fondent, et ce n’est pas courant, sur l’observation de l’activité spontanée de l’enfant dans son milieu de vie. Présentées par Raymonde Caffari à l’intention des lecteurs d’aujourd’hui, largement illustrées par des photos noir et blanc et des dessins à la fois précis et poétiques, les recherches d’Emmi Pikler et de ses disciples montrent que, par son activité motrice spontanée, le bébé maîtrise progressivement, et de manière harmonieuse, mouvements et postures. Auprès des adultes bienveillants qui ont confiance en lui, il construit ainsi son développement global : psychomoteur, cognitif, psychique. Longtemps inaccessibles au public français, ces recherches, aujourd’hui encore originales dans leur sujet et dans leur méthodologie, complétées par des études récentes, dressent un tableau presque complet de l’activité spontanée des petits enfants et de leurs capacités d’auto-développement.

Accéder à cet ouvrage
Groupes et traumatismes

Sous la direction de Jean-Jacques Grappin et Jean-Jacques Poncelet

Le groupe est à la fois « traumatogène » (R. Kaës), mais aussi et paradoxalement le lieu où des traumatismes peuvent s'éprouver, se dire et y être transformés puis élaborés. Les auteurs interrogent le devenir des différents traumatismes au sein des groupes au travers des différents dispositifs. Cet ouvrage traite, d’une part, des mécanismes traumatogènes propres aux groupes et de la prise en compte de leurs répercussions sur les patients et sur le thérapeute. Sont étudiées, d’autre part, les conditions nécessaires pour qu’un groupe devienne thérapeutique, c’est-à-dire pour qu’il puisse activer ses capacités à élaborer les divers traumatismes, ceux de la mise en groupe et ceux qui ont fait effraction dans les histoires individuelles.

Accéder à cet ouvrage
Handicap : une identité entre-deux

Sous la direction de Simone Korff-Sausse et Marco Araneda et avec Albert Ciccone, Marcela Gargiulo, Sylvain Missonnier, Roger Salbreux et Régine Scelles

À l’heure où les questions identitaires sont au premier plan, étonnamment, les personnes en situation de handicap pourraient nous aider à appréhender les caractéristiques d'une identité contemporaine innovante, entre-deux et multiple dont elles sont en quelque sorte les précurseurs. L’objectif de cet ouvrage est de montrer la richesse inattendue de l’expérience particulière des personnes en situation de handicap pour la question de l’identité. En effet, alors qu’elles ont du mal à se situer dans un entre-deux (ni valides ni handicapées, ni inclues ni exclues, ni semblables, ni différentes), elles sont amenées à créer des modalités d’existence, susceptibles de nourrir des réflexions innovantes sur un phénomène général et très actuel, à savoir que l’identité est toujours multiple et changeante.

Accéder à cet ouvrage
Introduction à la démarche éthique dans le travail social

Par Pierre Bonjour

L’ouvrage (re)visite à l’intention de tous les acteurs sociaux les grands concepts et notions qui nourrissent leurs domaines de compétence. Il privilégie la rencontre permanente entre situations concrètes vécues sur le terrain par les professionnels et les grands courants de pensée à l’œuvre. L’auteur propose aux acteurs sociaux une balade tranquille, mais passionnée, dans des domaines réputés abstraits, voire difficilement accessibles, pour les convaincre que, derrière les "grands mots" (éthique, morale, déontologie, valeurs etc.), il y a des questions et des situations qu’ils côtoient régulièrement. Le langage choisi est accessible à tous. L’ouvrage est ancré dans le quotidien, en multipliant les situations vécues par des professionnels. S’ouvrir à une complexité compréhensible, (re)donner du sens au travail social, aider les professionnels à se (re)passionner pour ces domaines trop souvent qualifiés de rebutants, telles sont les ambitions de l’ouvrage.

Accéder à cet ouvrage
Jeunes enfants en situation de handicap
Les accompagner dans les soins, l’éducation, la vie sociale

Sous la direction de Colette Bauby, Maryse Bonnefoy et Yvette Gautier-Coiffard

Comment accompagner les jeunes enfants en situation de handicap et de leurs parents, de la naissance à la scolarisation? À partir de l’évolution historique et anthropologique du handicap, cet ouvrage aborde les questions concrètes – sociales, médicales, psychologiques, éthiques, politiques – posées par la naissance d’enfants en situation de handicap. De l’annonce à l’accompagnement au cours de la grossesse et en période périnatale jusqu’à la scolarisation que l’on souhaite inclusive, des professionnels et des parents témoignent de leurs actions, de leurs préoccupations, de leur manière d’établir des partenariats pour aider enfants et familles à trouver leur place dans la société. Cet ouvrage est le fruit d’une réflexion conjointe entre l’Association nationale des équipes contribuant à l’action médico-sociale précoce (ANECAMSP) et le syndicat national des médecins de PMI (SNMPMI).

Accéder à cet ouvrage
La complexité à la portée de tous
Une nécessité citoyenne

Par François Balta

« Penser complexe » est à la portée de tous. Au prix de la remise en question de quelques habitudes paresseuses... Ce n’est pas réservé aux courageux lecteurs (professionnels) des œuvres complètes de tous les philosophes et de tous les savants, ou aux diplômés bardés de culture, pour la raison simple et forte que chacun doit être reconnu dans sa compétence à penser sa vie, nécessairement complexe. Il est temps d’apprendre à avoir un référentiel de pensée partageable. C’est ce que nous offre la notion de complexité. Quels changements en découlent dans notre manière d’appréhender le monde? Et quelles attitudes politiques – au sens du vivre ensemble – peuvent venir s’appuyer sur ce changement de vision? C’est ce que nous allons tenter d’approcher.

Accéder à cet ouvrage
La consommation engagée

Par Sophie Dubuisson-Quellier

Achats bio, boycott, refus de la publicité, éco-villages, véganisme… Multiforme, la consommation engagée fait du marché un lieu de contestation politique contre les excès du capitalisme et de la société d'accumulation. Dès le XVIIIe siècle apparaît l'idée que les citoyens peuvent, en unissant leurs efforts individuels, infléchir les tendances délétères de la société. Depuis, ce mouvement n’a cessé de grandir et d’étendre ses prérogatives. Aux causes de justice sociale se sont désormais ajoutées les luttes contre la dégradation de l’environnement, pour les circuits courts, contre la souffrance animale, pour l’éthique dans les échanges, etc. Critique à la fois contre et dans le marché, avec lequel elle entretient une relation ambiguë, la consommation engagée s’impose aujourd’hui comme un mouvement puissant, capable d’influencer les gouvernements, les législateurs et les acteurs économiques.

Accéder à cet ouvrage
La créativité au travail

Sous la direction de Gilles Amado, Jean-Philippe Bouilloud, Dominique Lhuilier et Anne-Lise Ulmann

Loin de n’être que contraintes et souffrance, le travail implique la créativité, nécessaire à la fois pour dépasser les obstacles rencontrés et pour renforcer le sentiment d’existence et la santé. Travailler n’est pas exécuter. En effet, il existe un décalage irréductible entre ce qui est défini comme étant à faire et ce qui est fait. C’est dans ce décalage que se loge la créativité, cette puissance inventive engagée dans le travail vivant. S’y jouent à la fois la question de l’efficacité mais aussi, et fondamentalement, celle de la santé. Cet ouvrage explore les ressorts, modalités et enjeux de la créativité au travail. Y sont présentées les dimensions essentielles des processus créatifs, éclairées par des approches pluridisciplinaires.

Accéder à cet ouvrage
La démocratie des émotions
Dispositifs participatifs et gouvernabilité des affects

Sous la direction de Loïc Blondiaux et Christophe Traïni

En Inde, le jan sunwai orchestre des règlements de comptes entre fonctionnaires et victimes de l'administration devant un public qui rit, applaudit ou hue. À Grenoble et à Charleroi, les Parlons-en invitent les sans-abris à discuter de leurs difficultés avec leurs concitoyens. Au Chili, la Table de consensus offre aux peuples indigènes spoliés la possibilité de s'épancher auprès des agents du gouvernement… Les pratiques de démocratie participative qui se multiplient à travers le monde afin d’associer les citoyens à la décision sont de hauts lieux d’expression des émotions. Curieusement, la science politique s’est peu intéressée à cette dimension, la considérant comme résiduelle. Pour combler cette lacune, les auteurs ont choisi de révéler son rôle essentiel au sein des conseils de quartier, dialogues citoyens et autres jurys d’assises, ainsi que les interactions constantes entre affects et rationalité. Les cas empiriques qu’ils présentent montrent également que, proscrites ou prescrites selon les effets politiques escomptés, les émotions sont fortement normées dans ces nouvelles arènes de la démocratie, qui doivent bien plus à la volonté des experts de l’ingénierie participative qu’aux élans affectifs spontanés.

Accéder à cet ouvrage
La grande course des universités

Par Christine Musselin

Soyez en tête de la compétition mondiale mais coordonnez-vous à l'échelon territorial! Telle est l'injonction contradictoire adressée aux universités françaises depuis les deux grandes réformes du système d’enseignement supérieur et de recherche initiées en 2000. D’un côté, l’État organise une compétition généralisée entre enseignants- chercheurs et entre universités. Les financements sur projet de la recherche, la publicisation des évaluations et leur utilisation pour allouer les budgets à la performance, comme les très sélectifs appels à projets qui se sont succédé sans relâche depuis le Grand Emprunt de Nicolas Sarkozy, ont accru les écarts entre établissements et fait voler en éclat le principe sur lequel reposait jusqu’alors, en théorie, le système français : des universités équivalentes sur l’ensemble du territoire. De l’autre, un remodelage du paysage universitaire est à l’oeuvre. Il impose que les grandes écoles, les organismes de recherche et les universités d’une même région coordonnent leurs actions dans le but de rationaliser les coûts et de grimper dans les classements mondiaux. De nouvelles structures sont ainsi créées à marche forcée, sans qu’il soit possible de savoir si ces changements majeurs atteindront leurs objectifs et assureront un avenir radieux à l’enseignement supérieur français.

Accéder à cet ouvrage
La médiation transformative
Une approche non directive du conflit

Par Robert A. Baruch Bush et Joseph P. Folger

« Liberté » et « bienveillance », voilà les deux mots qui reviennent le plus souvent à la bouche des médiateurs expérimentés qui découvrent avec étonnement la pratique singulière de la médiation transformative. Celle-ci met en avant la non-directivité du médiateur et son respect intégral de l’autodétermination des participants, de l’expression de leurs ressentis et points de vue, en particulier lorsqu’ils sont aux prises avec la déstabilisation et la fermeture engendrées par le conflit. Première édition en français de l’ouvrage de référence théorique et pratique de ce modèle de médiation en pleine expansion dans le monde anglo-saxon, ce livre présente les principes fondamentaux et les concepts-clés de la « transformation des interactions conflictuelles » : empowerment individuel et reconnaissance mutuelle. Il en décrit avec précision les outils et leur utilisation dans des contextes d’intervention très différents. Au-delà des médiateurs, confirmés ou débutants, qui y trouveront matière à questionner et enrichir leur pratique, ce livre s’adresse à toute personne intéressée par la communication, le management et l’accompagnement dans les organisations. Les auteurs ont cofondé l’Institute for the Study of Conflict Transformation (l’ISCT), groupe d’étude qui veille au développement de l’approche transformative. Ils ont reçu le prix William Kreidler 2017 décerné par l’Association for conflict resolution en reconnaissance des meilleurs praticiens dans le domaine de la résolution des conflits.

Accéder à cet ouvrage
La sous-traitance en piste
Les ouvriers de l’assistance aéroportuaire

Par Fabien Brugière

Depuis les années 1980, le développement de la sous-traitance constitue l’un des traits remarquables des évolutions du système productif. L’auteur analyse les effets de la sous-traitance, présentée comme un catalyseur de la modernisation, sur le travail et l’emploi des salariés. En se fondant sur une enquête de terrain réalisée, à la manière de Florence Aubenas, en immersion au sein du groupe des ouvriers des pistes aéroportuaires, l’auteur nous livre une analyse sociologique des évolutions de ce secteur libéralisé, à la fois spécifiques et représentatives du monde du travail contemporain : sous-traitance, précarisation de l’emploi, intensification du travail, poids accru des contraintes, dégradation des conditions de travail, fragmentation des collectifs.

Accéder à cet ouvrage
La thérapie orientée vers les solutions
Avec les enfants, adolescents et leurs familles

Par Therese Steiner

Facile à lire, cet ouvrage donne de nombreuses pistes concrètes pour le travail thérapeutique dans le quotidien avec les enfants et les jeunes. La thérapie orientée vers les solutions est une thérapie systémique dans la mesure où elle considère individu, couple et famille comme des sous-systèmes appartenant à des systèmes plus larges. L’accent est mis sur les interactions. Les solutions ne sont pas amenées par le thérapeute, mais elles sont découvertes et mises en œuvre par les patients grâce au questionnement du thérapeute. L’auteur décrit d’une manière très compréhensible le travail thérapeutique pratique avec les enfants, les adolescents et leurs familles : comment créer la coopération avec tous les membres de la famille? Respecter les besoins des enfants et adolescents pendant la séance? Comment le thérapeute peut aider les enfants à trouver la balance entre les demandes non négociables des adultes, la vie quotidienne et les intérêts des jeunes?

Accéder à cet ouvrage
La tragédie de la croissance
Sortir de l’impasse

Par Gilbert Rist

« Chacun comprend aisément qu'une croissance infinie dans un monde fini est impossible, tout en agissant comme si cela n’était pas vrai. Nous sommes collectivement affligés d’une dissonance cognitive : pour assurer notre confort psychique, nous renonçons à considérer la vérité qui nous embarrasse en espérant que, finalement – mais sans trop savoir comment – tout finira par s’arranger... » En réalité nous savons comment sortir de l’impasse. Pour nous guérir de notre addiction à la croissance, nous devons restaurer la notion de biens communs, réhabiliter la réciprocité, en finir avec l’endettement, renouer le dialogue avec la nature.

Accéder à cet ouvrage
Le cancer : un regard sociologique
Biomédicalisation et parcours de soins

Sous la direction de Norbert Amsellem et Philippe Bataille

Le cancer reste aujourd’hui encore une maladie grave, souvent mortelle. Pour les malades, l’espoir repose sur des stratégies médicales diversifiées et des relations singulières nouées avec les soignants et avec les proches. Si la vie personnelle des patients se réorganise à l’annonce de la maladie, les rapports entre soignés et soignants sont bouleversés par les innovations biomédicales et les changements dans l’organisation du travail des praticiens. Dans ses pratiques quotidiennes, la cancérologie porte à l’extrême une tension centrale de la biomédecine contemporaine, entre l’évolution vers une prise en charge sanitaire qui se veut de plus en plus « personnalisée » et les exigences propres à la médecine scientifique, « fondée sur des preuves », notamment en termes de standardisation des procédures. Au-delà des discours convenus, d’allure scientiste et souvent enchantée, cet ouvrage collectif se propose d’étudier les conditions économiques, éthiques, psychologiques, politiques et institutionnelles des innovations biomédicales et les effets sociaux de leur diffusion. Il montre ainsi comment ces changements dessinent de nouvelles expériences de la maladie chez les patients et leurs proches.

Accéder à cet ouvrage
Le genre de la Résistance
La Résistance féminine dans le Nord de la France

Par Catherine Lacour-Astol

La Résistance se développe sur un terreau fortement imprégné par la différence des rôles sociaux entre les sexes. Si elle entraîne quelques femmes dans une vie d'homme, la plupart agissent au cœur du foyer, dans la continuité des rôles traditionnels. Quand bien même elles acceptent le sacrifice à l'égal des hommes, les résistantes ne sont pas des combattants de l'ombre comme les autres. Parce que l'histoire de la Résistance a longtemps été écrite au masculin, sa version féminine demeure méconnue. Que signifie résister au féminin? Quel sens les résistantes ont-elles donné à leur engagement? Comment a-t-il été perçu par la société, en temps de guerre puis après la guerre? Autrement dit, dans quelle mesure l’identité féminine a-t-elle influé sur les modalités comme sur les représentations de l’engagement? L’ouvrage propose de découvrir la résistance féminine en l’éclairant d’un double regard : celui de sa répression orchestrée par l’occupant et celui des reconnaissances mises en œuvre à la Libération. Menée à l’échelle d’un laboratoire privilégié – le Nord, rattaché au commandement militaire allemand de Bruxelles –, cette étude de la mobilisation féminine dépasse les frontières régionales. En montrant le rôle majeur joué par les femmes dans le tissage des liens entre Résistance et société, elle donne sens à la formule du colonel Rol-Tanguy : « Sans elles, la moitié de notre travail eût été impossible. »

Accéder à cet ouvrage
Le nouveau capitalisme agricole
De la ferme à la firme

Sous la direction de François Purseigle, Geneviève Nguyen et Pierre Blanc

En rupture avec l'exploitation familiale traditionnelle, des firmes agricoles se profilent dans de nombreuses régions du globe. Avec elles, s’amorce une recomposition agraire dont les contours restent largement invisibles. À l’exception de quelques cas médiatisés de « mégafermes » et autres « fermes des 1 000 vaches », la majorité de ces firmes ont jusqu’à présent échappé à l’analyse tant leurs visages sont multiples et flous. Leurs performances économiques et financières tout comme leurs incidences environnementales et sociales interrogent aussi bien les milieux politiques, professionnels que scientifiques. Comment sont-elles organisées? Quels sont leurs logiques et modes d’action? Dans quels espaces s’inscrivent-elles? Comment une ferme familiale devient-elle une firme agricole? Quels types d’acteurs sont impliqués? Quels rapports au politique entretiennent-elles? Quels conflits provoquent-elles? Le premier ouvrage sur un phénomène mondial en pleine émergence.

Accéder à cet ouvrage
Le régime politique de l’Union européenne

Par Paul Magnette

Le rejet du Traité constitutionnel européen en 2005 par les peuples français et néerlandais, suivi du « non » irlandais de 2008 et du Brexit de 2016, a plongé l’Union européenne dans une crise grave. Il a fait resurgir doutes et incertitudes quant à sa nature institutionnelle, à la répartition des pouvoirs, à la place des citoyens et des opinions et à sa capacité à faire face aux enjeux mondiaux actuels. Comprendre cette crise, et ses répercussions profondes sur la politique des États membres, exige d’affronter la complexité de l’Union, sans en exagérer la portée. Ce livre a pour ambition de mettre en évidence la cohérence et l’originalité du régime politique européen. Il analyse la nature de la « fédération d’États » et montre comment les conflits de compétence sont résolus en son sein. Il revient sur l’équilibre institutionnel original du « modèle communautaire » et sur les mécanismes de décision qu’il génère. Il se penche sur la « vie politique » qui s’ébauche dans l’Union et s’interroge sur la manière dont cette fédération d’États peut devenir pleinement démocratique. Dépassant les dichotomies classiques et posant le compromis comme principe constitutif de la vie politique européenne, cet ouvrage constitue une véritable référence qui permet de mieux saisir les enjeux de l’Union européenne.

Accéder à cet ouvrage
Le siècle d’or de l’Espagne
Apogée et déclin 1492-1598

Par Michèle Escamilla

L’émergence et le déclin de l’hyperpuissance hispanique demeurent l’un des phénomènes les plus spectaculaires de l’Histoire. De l’union de la Castille avec l’Aragon à la fin du XVe siècle à l’échec de l’Invincible Armada devant l’Angleterre, quatre souverains ont gouverné un pays qui a été engagé sur tous les fronts : en Méditerranée face à l’Empire ottoman et aux Barbaresques, en Europe du Nord face aux Pays-Bas révoltés et aux princes du Saint Empire passés à la Réforme. Des villes aussi diverses que Tunis et Oran, Bruxelles et La Haye, Naples, Lisbonne et Vienne ont été régies par les souverains de la péninsule. La défense de la foi catholique a conduit ceux-ci à intervenir dans les affaires françaises et anglaises, à se faire l’âme de coalitions victorieuses à Pavie, à Lépante, à Malte, à Mühlberg, à Saint-Quentin... Pourtant, les incessantes luttes guerrières menées par les Rois Catholiques (Isabelle et Ferdinand), Charles Quint et Philippe II aux quatre coins de l’Europe n’ont pas suffi à bâtir une puissance durable. Supportées par la seule Castille ou presque, les guerres ont littéralement épuisé les populations et les finances de l’Espagne – l’or et l’argent américains eux-mêmes n’ont pas permis d’inverser la tendance. La majestueuse synthèse de Michèle Escamilla sur ce siècle d’or, sans précédent ni équivalent (y compris en langue castillane), se déploie à travers l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. Elle fait apparaître d’exceptionnelles figures de rois et de reines, de guerriers, de saints, de poètes. Elle nous révèle l’une des pages les plus riches, les plus glorieuses, les plus colorées, parfois les plus pathétiques de l’Histoire.

Accéder à cet ouvrage
Le théâtre contestataire

Par Mathilde Arrigoni

Qu’il exalte l’imagination du spectateur en lui permettant de rire des autorités en place ou qu’il provoque une remise en question de son attitude passive au sein de la société, le théâtre contestataire cherche à mobiliser et à bousculer l’ordre établi. Le lien soutenu entre l’auditoire et la scène entretient la force subversive de cette forme de théâtre. Quel rôle les dramaturges jouent-ils dans un régime autoritaire? Quel sens donner au théâtre contestataire quand il se déploie dans un contexte démocratique? De la France aux États-Unis en passant par le Brésil et l’Argentine, Mathilde Arrigoni interroge les logiques militantes, artistiques et professionnelles à l’œuvre dans cet art théâtral, devenu arme politique. À travers les manifestations en faveur du statut d’intermittent, elle questionne aussi la façon dont la lutte sociale s’enrichit de la pratique artistique. En croisant les outils classiques de la sociologie avec l’analyse d’œuvres, d’auteurs et de troupes contestataires, elle explore les liens, parfois complices, souvent tourmentés, entre le théâtre et le pouvoir.

Accéder à cet ouvrage
L’éducation inclusive
Un processus en cours

Par Magdalena Kohout-Diaz

L’éducation inclusive est un processus d’ouverture à la diversité culturelle par l’éducation, qui concerne la sphère scolaire mais également d’autres secteurs de la vie publique (santé, politique, justice…). L’ouvrage éclaire les problématiques fondamentales inhérentes à son développement à partir d’exemples singuliers. De niveau scientifique et à l’écoute de l’expérience internationale, l’ouvrage peut être considéré comme un outil pour la formation professionnelle initiale et continue des enseignants, amenés à s’orienter aujourd’hui dans le champ complexe de l’accompagnement des élèves à besoins éducatifs particuliers. Avec des convictions fortes et étayées sur la recherche, l’auteure y défend le droit de tous à une éducation de qualité, pour en finir avec toute forme de discrimination scolaire et favoriser la cohésion sociale.

Accéder à cet ouvrage
L’entreprise face au trouble psychique

Par Gisèle Birck et Clément Bonnet

Éclairer le milieu de l’entreprise sur les troubles psychiques et faire connaître des méthodes expérimentées pour espérer une intégration et le maintien dans l’emploi des personnes vivant en situation de handicap psychique, tel est l’objectif de ce livre. Alors que le monde du travail est soumis aux exigences de la performance et de la rentabilité, il n’est pas facile pour les personnes en situation de handicap psychique d’accéder à l’entreprise ou d’y rester. Pourtant, depuis 1991, les efforts uniques et prolongés du Club ARIHM (club action et recherche, insertion et handicaps mentaux), dont les pratiques sont orientées vers l’accès des personnes en situation de handicap psychique au monde du travail ordinaire et leur maintien dans l’emploi, confirment que cette ambition reste possible.

Accéder à cet ouvrage
Les discriminations au travail
Femmes, ethnicité, religion, âge, apparence, LGBT

Par Stéphane Carcillo et Marie-Anne Valfort

Omniprésente, la discrimination s'insinue dans toutes les étapes du parcours professionnel, de la candidature à l'embauche en passant par la perte d’un emploi et les chances de promotion. Elle se manifeste même dès les années d’éducation, influençant l’acquisition de compétences comme les choix de carrière. Les causes, le coût et la mesure des discriminations au travail font l’objet de multiples recherches et expérimentations, dont cet ouvrage novateur présente les résultats pour un large éventail de groupes sociaux : les femmes, les seniors, les LGBT, les minorités ethniques et religieuses, les personnes discriminées en raison de leur apparence physique. Cet ouvrage est aussi le premier à proposer une série de mesures qui, bien au-delà d’une approche strictement punitive, montrent que les discriminations au travail ne sont pas une fatalité et peuvent être combattues.

Accéder à cet ouvrage
Les écrans de nos enfants
Le meilleur ou le pire?

Sous la direction de Marika Bergès-Bounes et Jean-Marie Forget/p>

Les écrans, outils précieux dans nos communications actuelles, exercent une fascination sur nos enfants et nos adolescents et peuvent être utilisés pour le meilleur comme pour le pire. Quels leviers les adultes peuvent-ils actionner pour que l’immédiateté de leur accès ne court-circuite pas les détours nécessaires à tout enfant dans la mise en jeu des apprentissages et de sa singularité? La fascination qu’exercent les écrans sur les enfants – et les adultes – est liée à l’immédiateté de leur accès comme à leurs potentialités qui semblent sans limite. Ces caractéristiques tranchent avec les freins qu’ils éprouvent dans la vie quotidienne en terme de pouvoir et de savoir. Les écrans peuvent-ils être des outils permettant de s’affranchir de ces freins, ou bien court-circuitent-ils les détours nécessaires à tout enfant dans la mise en jeu des apprentissages et l’affirmation de sa singularité? Des spécialistes du numérique, des psys et des professionnels de l’enfance proposent un tour d’horizon des enjeux – sociaux et psychiques – liés à l’utilisation des écrans par les enfants et les adolescents.

Accéder à cet ouvrage
Les enjeux du développement de l’enfant et de l’adolescent
Apports pour la PMI

Sous la direction de Colette Bauby et Pierre Suesser

Dès la conception, pendant la grossesse et à la naissance, le bébé s’inscrit dans un projet parental, familial, sociétal et dans une histoire transgénérationnelle. Bien plus tard, la dynamique initiale entre en résonance avec celle de l’adolescence : nouvelle période d’instabilité, de révolte quelquefois, de mélange de crainte et d’espoir. Équipement somatique, plasticité cérébrale, premiers liens, rencontres diverses dans le cadre familial et l’environnement social, individuation, socialisation : le développement de l’enfant et de l’adolescent dans toutes ses dimensions est la préoccupation centrale des professionnels de l’enfance et de la santé. La connaissance des stades développementaux, de leur variabilité et de leur hétérogénéité, l’attention aux périodes sensibles leur permet de mieux appréhender et accompagner préventivement les difficultés habituelles des enfants et des adolescents, mais aussi de discerner et de soigner de manière adaptée les perturbations plus profondes. Les auteurs issus d’horizon professionnel différent croisent leurs approches pour offrir un outil de travail synthétique et actualisé.

Accéder à cet ouvrage
Les liens affectifs en famille d’accueil

Par Nathalie Chapon, Gérard Neyrand et Caroline Siffrein-Blanc

Que signifie « faire famille » pour un enfant séparé de ses parents et élevé par une famille qui n’est pas la sienne? Cet ouvrage rend compte de la première recherche en France sur la question sensible des liens affectifs en famille d’accueil. La situation particulière d’un enfant élevé par une autre famille que la sienne sans pour autant avoir été abandonné par ses parents interroge les dimensions familiales et parentales, mais aussi les liens affectifs et électifs développés au quotidien avec les adultes mais aussi l’ensemble des enfants. Cette analyse s’inscrit au sein du débat contemporain sur les mutations familiales et la parentalité. En croisant les approches sociologique et juridique les auteurs interrogent le rapport à la filiation, les modes de transmission, d’échanges, les fonctions et les rôles parentaux. Des propositions juridiques concrètes répondent aux situations observées.

Accéder à cet ouvrage
Les nouvelles hétérosexualités

Par Daniel Welzer-Lang

Après les interrogations produites par les mouvements LGBTI, les personnes qui se pensaient « normales » se sont découvertes « hétérosexuelles » dans les années 1990. Aujourd’hui, de nombreux et nombreuses hétéros interrogent tout à la fois les identités sexuelles (les bisexualités, l’asexualité, le libertinage, le triolisme, le candaulisme, le bdsm…), les identités de genre (cisgenre, bigenre, non-genre, genre fluide, travesti, hétéroqueer...) et les dispositions sexuelles comme le polyamour qui tendent à dépasser la prison du couple homme/femme traditionnel. Ce livre fait le point sur ces termes qui sont tout à la fois des notions, des concepts et/ou des identités socio-sexuelles. Qu’elles concernent le genre et/ou les sexualités, elles ont en commun d’essayer de se distinguer de l’hétéronorme qui devient aujourd’hui un corset trop étroit pour de nombreuses personnes.

Accéder à cet ouvrage
Les politiques de biodiversité

Sous la direction de Daniel Compagnon et Estienne Rodary

La biodiversité est omniprésente dans les arènes nationales et internationales. Affranchie d'une approche exclusivement écologique, elle est devenue un enjeu d’action publique. C’est à cette mise en politique de la biodiversité que s’intéresse cet ouvrage pluridisciplinaire, en reliant des champs scientifiques éclatés et en traitant d’aspects négligés tels que les effets d’échelle, l’impact politique des catégories scientifiques mobilisées par les acteurs et l’instrumentalisation par les États des normes internationales. Ce panorama inédit laisse entrevoir, malgré l’urgence affirmée par les scientifiques et l’enjeu social incontournable qu’elles représentent, un avenir incertain pour les politiques de biodiversité.

Accéder à cet ouvrage
Les surdoués ordinaires

Par Nicolas Gauvrit

Les enfants surdoués sont mal adaptés, trop intelligents pour une vie simple et épanouie. Beaucoup échouent à l’école, sombrent dans la dépression, ou développent une image d’eux-mêmes dévalorisante. Sensibles et pleins d’humour, passionnés et logiques, ils utilisent leur cerveau démesuré pour résoudre des problèmes insolubles au commun des mortels. Tout cela, parents et enseignants, ou simplement utilisateurs d’Internet et lecteurs des sites d’informations psychologiques, nous le « savons » bien, ce sont même des lieux communs… mais est-ce pour autant la vérité? Pour y répondre, il faudra plonger dans la psychologie et y découvrir un monde complexe, grouillant de découvertes et d’hypothèses fascinantes sur nos enfants doués. Passant en revue une série d’idées reçues sur les enfants précoces qui se révèlent parfois justes et parfois totalement fausses, cet ouvrage vous amènera sans doute à adopter une vue plus nuancée et optimiste de la précocité intellectuelle. Être surdoué peut être un fardeau, mais c’est aussi avant tout une vraie chance à saisir.

Accéder à cet ouvrage
Les tout-petits, le monde et les albums

Sous la direction de L’Agence quand les livres relient

Aujourd’hui nous savons que lire est un acte global et ne se confond pas avec le déchiffrement des lettres. Et c’est ainsi que, tous sens en éveil, le bébé absorbe la vie, la langue, la culture qui l’entoure. Les albums lui donnent matière à découvrir, « lire et créer du sens, lire avant que de parler ». Cette publication interroge la manière dont les livres que l’on lit aux enfants enrichissent leur accès au monde, l’intime et le social, comment ils concourent à élaborer chez le jeune lecteur le rapport à l’autre, participent à construire leur pensée, à ouvrir des perspectives. Scientifiques, psychanalystes, spécialistes de la petite enfance et de la littérature pour la jeunesse, auteurs, éditeurs, libraires et médiateurs livrent leur enthousiasme, leurs savoirs, leurs points de vue.

Accéder à cet ouvrage
L'éveil aux langues à l'école primaire
Evlang : bilan d'une innovation européenne

Sous la direction de Michel Candelier

Faire de la diversité des langues et cultures un objet d’activités à l’école, pour favoriser l’ouverture à l’Autre, pour former le citoyen plurilingue de demain, telle est l’ambition de l’éveil aux langues. Découvrir cette diversité à propos de plusieurs dizaines de langues, les comparer, comprendre comment elles fonctionnent, observer leur écriture, s’intéresser à ceux qui les parlent, tout cela contribue au développement de l’intérêt pour ce qui est différent, à la construction d’aptitudes utiles à tous les apprentissages linguistiques, y compris à celui de la langue de l’école. Pour donner consistance à ces espoirs, et inciter les autorités éducatives à prendre en compte les perspectives qu’ils offrent, il fallait mettre en place un projet d’ampleur suffisante, soumis aux exigences d’une évaluation rigoureuse. C’est ce travail qu’ont entrepris des équipes d’enseignants, de formateurs et de chercheurs de cinq pays européens, avec l’appui du programme Socrates-Lingua. Il a porté sur près de deux mille élèves de la fin de l’enseignement primaire et montre que les attentes formulées ne sont pas vaines. On trouvera dans ce livre les divers aspects de cette recherche-innovation. Cet ouvrage s’adresse aux formateurs d’enseignants du primaire, aux chercheurs en didactique des langues et en éducation, aux enseignants du primaire, aux enseignants de langues, aux responsables éducatifs ainsi qu’aux parents d’élèves désireux de réfléchir à la place des langues à l’école.

Accéder à cet ouvrage
L'examen clinique de la famille
Modèles et instruments d’évaluation

Par Nicolas Favez

Les relations familiales jouent un rôle déterminant dans le bien-être et le développement de chaque personne. Évaluer dans une situation clinique ce qui, dans ces relations, est une source de difficultés ou au contraire un facteur de protection est toutefois une tâche complexe pour le praticien. Depuis les années soixante, des instruments d’évaluation ont été développés qui visent à guider l’investigation dans ce domaine, en s’appuyant sur des bases empiriquement validées. Cet ouvrage présente les principaux instruments disponibles, leurs procédures d’utilisation, ainsi que les modèles théoriques dont ils sont issus. Il est structuré en trois parties; la première propose des considérations sur l’évaluation dans le cadre de la thérapie de famille et sur les principes méthodologiques de l’évaluation empirique. La seconde partie, la plus étendue, expose les différents modèles théoriques du fonctionnement de la famille et les instruments qui en ont été dérivés, parmi lesquels se trouvent des grilles d’observation des comportements relationnels, des questionnaires sur les relations familiales, et des procédures d’entretien; dans la plupart des cas, des extraits, voire l’intégralité des instruments sont fournis en annexe. La troisième partie opère une synthèse de l’ouvrage en dégageant les grandes lignes communes aux différents modèles et instruments.

Accéder à cet ouvrage
Pour les parents des enfants autistes

Par Marie Dominique Amy

Avec cet ouvrage, fruit d’une vie consacrée à l’autisme, Marie Dominique Amy s’adresse aux familles et à tous ceux qui essaient de ne pas se perdre dans le labyrinthe de l’autisme ou dans le mirage de certitudes infondées. Pour aider un enfant autiste à se développer au milieu des autres, il est essentiel d’établir un véritable partenariat entre parents et professionnels, reposant sur une mise en commun des réflexions et des observations. Pour cela, ils doivent apprendre à se comprendre, à déjouer les quiproquos dus au jargon technique et à échanger sur les situations vécues avec leur enfant. Voici en quelque sorte un manuel de survie en milieu professionnel à destination des parents d’enfants autistes.

Accéder à cet ouvrage
Psychanalyse de groupe
De la psychothérapie au travail de groupe

Par Caroline Garland

Le dispositif psychanalytique de groupe donne la possibilité de voir en action les processus puissants à l’œuvre dans l’intimité d’une psychanalyse individuelle. Le groupe donne un cadre à la fois « public » et « privé » à mi-chemin entre l’individu et la société. Chaque membre apprend par sa propre expérience et par l’observation des autres, en tentant de se débrouiller avec ses désirs personnels et les attentes et exigences du groupe. En s’appuyant sur la connaissance psychanalytique du développement psychosocial des êtres humains, et notamment, les travaux de Freud, Klein et Bion, Caroline Garland aborde les aspects théoriques et cliniques de la psychanalyse de groupe d’une façon claire et vivante. À partir de nombreuses vignettes cliniques, l’ouvrage décrit la technique de l'analyste menant le groupe, le traitement de patients présentant des difficultés psychopathologiques (psychose, personnalités borderline) et l'abord particulier des réfugiés. L’auteure apporte des réponses aux questions théoriques et techniques rencontrées par tout thérapeute, débutant ou chevronné, dans la conduite de groupes analytiques. Elle indique les conditions nécessaires pour devenir analyste de groupe et ouvre des pistes de réflexion stimulantes pour l'étude des grands groupes dans leurs tendances à la construction et à la destruction.

Accéder à cet ouvrage
Psychologie de l'adulte âgé

Par Daniel Alaphilippe et Nathalie Bailly

L'allongement de la durée de vie a provoqué une augmentation des cas de maladies liées au vieillissement. La prise en charge de celles-ci a entraîné le développement d'un champ de connaissances et de pratiques que cet ouvrage s'efforce de présenter.

Accéder à cet ouvrage
Ruralité, nature et environnement
Entre savoirs et imaginaires

Sous la direction de Philippe Hamman

L’ouvrage offre un état des lieux, à la fois large et synthétique, rétrospectif, d’actualité et prospectif, des rapports complexes entre rural, environnement et nature en promouvant un regard ancré dans les sciences sociales dont la sociologie et la géographie sociale. L’ouvrage remet en question aussi bien une vision passéiste du rural (vu en soi comme conservatoire de traditions, de la nature, etc.) que la tentation de fin de l’histoire où le rural serait dissout dans un urbain généralisé. Il renouvelle ainsi conjointement les études rurales et d’environnement françaises à l’heure des appels au « développement durable ».

Accéder à cet ouvrage
Santé et épanouissement de l’enfant : dans quel environnement?

Sous la direction de Maryse Bonnefoy, Bénédicte Caucat, Cécile Garrigues et Pierre Suesser

Les impacts des facteurs environnementaux, physiques, chimiques, biologiques, psychologiques et sociaux sur la santé des enfants sont de plus en plus connus. Cet ouvrage développe ces déterminants et leurs conséquences et cherche à identifier les pistes concrètes pour l’intervention préventive des professionnels de PMI et de l’enfance. L’avancée continue des connaissances atteste des influences de l’environnement dans toutes ses composantes sur le développement du bébé et du jeune enfant, sur sa santé et son épanouissement et sur le bien-être des futures mères. L’Organisation mondiale de la santé indique en 2017 que plus d’un quart des décès d’enfants de moins de 5 ans est attribuable à la pollution de l’environnement. Cet ouvrage cherche à analyser les causes et les conséquences qui entremêlent l’environnement écologique, social, psychologique et culturel. Il pointe les actions de prévention qui concernent l’ensemble des professionnels de l’enfance.

Accéder à cet ouvrage
Se doper pour travailler

Sous la direction de Renaud Crespin, Dominique Lhuilier et Gladys Lutz

Cet ouvrage collectif qui associe universitaires, chercheurs, syndicaliste et acteurs du soin et de la prévention entend éclairer sous un nouveau jour les liens multiples entre travail, usages de substances psychoactives, santé, prévention et action publique. A contrario des ouvrages qui privilégient le repérage, le dépistage et le soin des personnes usant ou abusant de substances psychoactives, cet ouvrage collectif entend éclairer les fonctions professionnelles de ces usages de produits, licites ou illicites. Il entend rompre avec la tendance dominante à assimiler usage et conduite addictive, et remet en cause nombre d’affirmations répétées telles que « ces consommations sont risquées pour la santé et la sécurité », « elles nuisent à la production »... Tout au contraire, les auteurs montrent qu’elles peuvent prévenir d’autres risques au travail, et être, dans certaines conditions, des instruments de la production.

Accéder à cet ouvrage
Traité de bioéthique
IV - Les nouveaux territoires de la bioéthique

Sous la direction de Emmanuel Hirsch et François Hirsch

De l’intelligence artificielle, à la génomique, en passant pas les neurosciences, la « médecine personnalisée », les nanotechnologies, la robotique au même titre que les enjeux éthiques et sociétaux, ce tome IV propose une présentation complète et argumentée de la bioéthique aujourd’hui. Il constitue une contribution à la révision de la loi relative à la bioéthique. Les mutations et les ruptures qu’induisent les sciences et les techniques bouleversent nos repères, nos conceptions et nos représentations. À l’épreuve de la transformation de notre environnement et des relations sociales, il nous faut inventer, nous approprier et implémenter une bioéthique pour demain qui préserve les valeurs d’humanité, le vivre ensemble et notre bien commun. Bénéficiant de l’expertise de plus de 60 contributeurs des champs des sciences et des humanités, ce tome IV du Traité de bioéthique présente un état des lieux complet, accessible à tous publics, des enjeux actuels de la bioéthique qui complète le corpus d’analyse et de réflexions constitué depuis le tome I paru en 2010 à l’occasion de la précédente révision de la loi.

Accéder à cet ouvrage
Traité de l’agression sexuelle
Théories explicatives, évaluation et traitement des agresseurs sexuels

Sous la direction de Franca Cortoni et Thierry H. Pham

Le Traité de l’agression sexuelle est le premier livre en français qui réunit sous la même couverture les connaissances nécessaires pour comprendre l’agression sexuelle et pour intervenir auprès des auteurs. Offert sous la forme d’un ouvrage collectif sous la direction de Franca Cortoni (Canada) et Thierry H. Pham (Belgique), l’ouvrage traite en profondeur, avec l’appui de données probantes, les théories explicatives, l’évaluation et le traitement des agresseurs sexuels.

Accéder à cet ouvrage
Travail et santé

Par Thomas Barnay et Florence Jusot

Si la pénibilité du travail contribue à dégrader la santé, les études montrent aussi que l'emploi la préserve en favorisant notamment l’accès aux soins. Les relations entre état de santé des individus et marché du travail ont fait l’objet de nombreux débats et d’une abondante législation. Les dispositions actuelles, fondées sur une logique de compensation et de réparation, ne prennent pas assez en compte la complexité de ces interactions, encore accrue par le vieillissement de la population, l’allongement et la précarisation des trajectoires professionnelles. Face au risque santé s’impose la nécessité de plus de prévention et de sécurisation des parcours.

Accéder à cet ouvrage
Une approche éthique des maladies rares génétiques
Enjeux de reconnaissance et de compétence

Par Thomas Barnay et Florence Jusot

Cet écrit est une réflexion transversale, philosophique, éthique et humaniste pour mieux comprendre et accompagner des personnes touchées par une maladie rare génétique. Les maladies rares sont d’identification récente, d’une fréquence inférieure à 1/2000. Elles sont multiples (plus de 7000), le plus souvent génétiques (80%) et touchent plus de 2 millions de personnes en France. Le diagnostic de ces maladies conduit à une errance médicale parfois longue et invite à une médecine de l’incertitude. La rareté conduit à développer un soin par tâtonnements, qui fait toute la place à l’accompagnement de l’adaptabilité que le malade doit déployer quelle que soit l’évolution de la maladie. Les collectifs de patients jouent une place très spécifique qui favorise la reconnaissance du patient et un partage du savoir avec ses pairs et le corps médical. L’auteur analyse le « travail » accompli par le malade pour ne pas être « réduit » à son diagnostic et pour lui permettre à terme de transformer le destin de Sa maladie génétique en Sa destinée par sa manière de le vivre pour se maintenir en vie. L’enjeu de cet ouvrage est de contribuer à développer les compétences des soignants pour soutenir le malade à vivre l’évènement de sa maladie comme sujet.

Accéder à cet ouvrage
Violences conjugales
Du combat féministe à la cause publique

Par Pauline Delage

Si la violence conjugale est aujourd'hui reconnue comme une question de société légitime, il n'en a pas toujours été ainsi. C'est grâce aux mobilisations féministes des années 1970, qui définissent alors la violence dans le couple comme une violence faite aux femmes - produit des rapports de domination entre les hommes et les femmes -, que ce phénomène est sorti de la dénégation sociale dans laquelle il était tenu. Comment une cause féministe devient-elle un problème public dont s'emparent les associations, les institutions internationales et l’État? À travers la question des violences conjugales et en comparant des cas français et américain, à Paris et à Los Angeles, Pauline Delage analyse avec acuité quelles sont, de part et d’autre de l’Atlantique, les formes légitimes de l’intervention publique dans le domaine de l’intime et des inégalités sexuées.

Accéder à cet ouvrage