UQAR - Service de la bibliothèque
LISTE DES NOUVEAUTÉS AU CAMPUS DE RIMOUSKI
Presses de l'Université du Québec
La TCC de groupe pour le traitement de la psychose : guide de l'intervenant

Lecomte, Tania

La TCC de groupe pour le traitement de la psychose est le premier module de thérapie de groupe de son genre à être publié. Ce manuel conviendra à une grande variété de professionnels de la santé mentale. La thérapie de groupe est souvent recommandée aux personnes atteintes de psychose en raison des coûts peu élevés qu’elle engendre et des bienfaits indirects qu’elle procure, comme l’amélioration des habiletés sociales et la solidification du soutien social. La prestation de ce type d’intervention nécessite des compétences particulières et des connaissances spécialisées qui sont rarement enseignées dans les programmes de formation clinique. Cet ouvrage offre des descriptions détaillées des techniques pertinentes, des vignettes cliniques et des activités qui pourront être utilisées au cours des séances de groupe. Il sera une ressource précieuse pour les psychiatres, les psychologues, les infirmiers psychiatriques, les ergothérapeutes, les travailleurs sociaux, les enseignants, les superviseurs et les étudiants des cycles supérieurs dans ces domaines.

Accéder à la notice de cet ouvrage
Gestion des ressources humaines : typologies et comparaisons internationales

Tremblay, Diane-Gabrielle

L’ouvrage présente l’évolution historique du concept et expose différents modèles théoriques de la GRH, en expliquant ses fonctions (recrutement, formation, organisation du travail, rémunération, évaluation). Les auteurs s’intéressent aux stratégies d’entreprises et au travail en équipe. Ils font appel aux modèles internationaux pour illustrer la diversité, mais aussi la cohérence d’ensembles des pratiques dans cinq pays : les États-Unis, le Japon, l’Allemagne, la Suède et le Canada. L’ouvrage montre comment ces pratiques se situent dans leur contexte historique et contemporain. Des études de cas du secteur automobile de chaque pays permettent de comprendre la variété des pratiques de GRH dans un secteur. Des concepts nouveaux sont ainsi situés dans leur contexte national, puis étudiés dans leur application internationale : le juste-à-temps, le Ringi, le Kaizen, les cercles de qualité, la réingénierie, etc. L’ouvrage met en relief la diversité des approches mais aussi l’importance des acteurs sociaux et de l’environnement de l’entreprise pour expliquer les systèmes de GRH. Il traite enfin des relations existant entre la GRH et la performance des organisations, ainsi que de la transférabilité des pratiques d’un pays à l’autre.

Accéder à la notice de cet ouvrage
Big data et société : industrialisation des médiations symboliques

Le Big Data (ou mégadonnées) suscite des discours porteurs de visions économiques prometteuses : efficience du microciblage, meilleurs rendements par gestion prédictive, algorithmes et intelligence artificielle, villes intelligentes… bref, toute une économie des données qui trouverait son achèvement véritable dans une créativité enfin libérée de tout joug disciplinaire, idéologique et politique. L’éclatement des individualités « émancipées » sonde le « social » tel qu’il est porté par ces discours de promotion. En effet, force est de constater que le social est relativement absent, pour l’instant, des réflexions que l’on présente comme névralgiques pour un avenir meilleur. Ce phénomène soulève d’importantes et préoccupantes questions, que ce soit concernant l’intégrité de la vie privée face à la marchandisation des données personnelles, les dynamiques – économiquement productives – de la surveillance corporative, les rapports de pouvoir induits par les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft), les pièges du temps réel ou encore la dynamique « algorithmique » et sa tendance à suppléer les lois (le politique) par les faits (le réel enfin rendu indéniable grâce aux données quantifiables). Ce premier ouvrage collectif du Groupe de recherche sur l’information et la surveillance au quotidien (GRISQ) envisage le Big Data comme producteur d’effets en même temps que produit de dynamiques sociales. Il intéressera les étudiants et les chercheurs du domaine de la communication qui s’interrogent sur le vaste univers des mégadonnées.

Accéder à la notice de cet ouvrage
Entre disciplines et indiscipline, le patrimoine

Le patrimoine est né d’un mélange de préoccupations, de rencontres, d’incendies, de législations, d’inventaires, de répertoires, d’intérêts financiers… Produit d’une rupture puissamment ressentie dans l’évolution des sociétés occidentales depuis la fin du XVIIIe siècle, il s’est graduellement imposé comme objet de réflexion pour les sciences humaines et sociales. Les disciplines du patrimoine – anthropologie, archéologie, architecture, archivistique, histoire, histoire de l’art, notariat, tourisme, urbanisme, etc. – contribuent à la création d’un domaine d’études complexe et multiforme. Le présent collectif se veut un point de rencontre entre des chercheurs de différents horizons (ethnologie, études littéraires, géographie, histoire, histoire littéraire, muséologie, sociologie) qui, pour la plupart, ne se réclament pas d’emblée des Heritage Studies. Issus de traditions disciplinaires variées, formés dans des programmes souvent non associés aux études patrimoniales mais préoccupés par des questions qui convergent vers la nébuleuse du patrimoine, ils ont accepté de réfléchir à leur compréhension du phénomène, aux liens qui unissent leur spécialité à ce vaste champ de connaissance et à l’originalité que le regard disciplinaire peut apporter à ces études toujours en structuration. À la lecture des dix contributions de cet ouvrage, on constate que les différents champs d’études qui y sont associés ne se partagent pas tant un objet patrimonial unifié qu’ils ne s’en créent un à leur mesure.

Accéder à la notice de cet ouvrage
Histoires de communication politique : pratiques et état des savoirs

Histoires de communication politique est le premier ouvrage en français qui utilise à la fois l’analyse sociopolitique et la dimension communicationnelle pour comprendre des événements historiques constitutifs des rapports de pouvoir, et ce, du XIXe siècle à nos jours. Les multiples histoires politiques présentées ici traitent de phénomènes comme la recherche de soutien populaire en temps d’élection ou de guerre, la persuasion, le déséquilibre mondial de l’information, le développement des technologies de communication, l’intérêt pour les mégadonnées et l’institutionnalisation des pratiques de communication...

Accéder à la notice de cet ouvrage
Le management municipal

Au Québec, les municipalités ont été récemment reconnues comme gouvernement de proximité. Si elles sont familières aux citoyens, leurs actions et leur fonctionnement interne ne sont pas pour autant bien connus. Le présent ouvrage apporte une vue d’ensemble sur le rôle et sur la place qu’occupent les municipalités dans l’action de l’État, et il ouvre la boîte noire de leur mode d’opération politico-administratif. Il adopte une perspective holistique qui empêche de réduire le rôle de la municipalité à la production de quelques services tangibles et qui resitue les questions de proximité dans les problématiques générales de la société...

Accéder à la notice de cet ouvrage