Je cherche

Accueil : Utiliser les services > Le libre accès à l’UQAR >

Le libre accès à l’UQAR

Le libre accès à l'UQAR

Le libre accès, c’est quoi?


Rendre disponible un document en libre accès (open access en anglais), c’est le mettre à disposition du plus grand nombre, gratuitement, dans sa version intégrale et dans le respect du droit d’auteur. Le libre accès permet d’accroître la visibilité et l’impact de la production scientifique en supprimant les barrières de coût et les restrictions qui limitent l’accès aux résultats de recherche. La bibliothèque de l’UQAR soutient le libre accès et s’engage à le valoriser pour les raisons susmentionnées qui démocratisent l'accès aux connaissances.

Selon le schéma de publication traditionnel, les chercheurs et chercheuses publient des articles de recherche dans des revues scientifiques dont le contenu est disponible sous abonnement. Le coût d’abonnement aux revues savantes et aux bases de données ayant augmenté considérablement dans les dernières années, il est devenu primordial de trouver une façon alternative d’assurer une diffusion optimale des articles de recherche. La publication en libre accès, que ce soit par un dépôt institutionnel comme Sémaphore ou par la publication dans des revues en accès libre, permet un meilleur repérage des articles scientifiques.

Les grands organismes subventionnaires font maintenant du libre accès aux résultats de la recherche subventionnée une condition de leur financement.

Politique des trois organismes subventionnaires


La politique suivante vous concerne si vous recevez une subvention de recherche des IRSC (Instituts de recherche en santé du Canada), du CRSNG (Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada) ou du CRSH (Conseil de recherches en sciences humaines du Canada) : Politique des trois organismes sur le libre accès aux publications

En résumé : « Les titulaires d’une subvention doivent s’assurer que les articles découlant de la recherche financée par les organismes qu’ils publient dans une revue avec comité de lecture sont accessibles gratuitement dans les 12 mois qui suivent leur publication ».

Publier en libre accès... quelles sont mes options?

 

1. Archiver dans un dépôt institutionnel

Sémaphore est le dépôt numérique de l’UQAR. En activité depuis 2012, il regroupe les thèses et mémoires publiés à partir de 2004 jusqu’à aujourd’hui, ainsi que des revues et des rapports de recherche issus de la production scientifique de l'UQAR. Il est possible d’y déposer des articles publiés dans des revues savantes, tout en respectant les contrats liant les chercheurs et chercheuses aux éditeurs de revues.

Comment faire?

Contactez la bibliothécaire Sandrine Vachon par courriel : sandrine_vachon@uqar.ca ou par téléphone au 418-724-1481.

Quels sont les avantages?

  • Les articles déposés dans Sémaphore sont repérés par divers moteurs de recherche Internet, dont Google et Google Scholar, assurant ainsi un énorme potentiel de repérage à l’échelle internationale
  • Un format de conservation stable qui assure l’accessibilité et la pérennité des fichiers
  • Un identifiant URL unique et permanent associé à chaque article déposé dans Sémaphore
  • Un processus de dépôt d’articles simple, effectué par le personnel de la bibliothèque


2. Archiver dans un dépôt disciplinaire

Un dépôt disciplinaire est une archive de publications électroniques pour un domaine scientifique donné. Nous pouvons vous aider à identifier les dépôts les plus pertinents pour votre besoin.


3. Publier dans une revue en libre accès

La majorité des éditeurs de revues scientifiques offre une solution pour publier un article en libre accès. Il est fort probable que vous puissiez publier dans les revues que vous consultez ou auxquelles vous soumettez déjà vos articles.

Pour vérifier la politique de l’éditeur de la revue de votre choix :

Pour repérer une revue de qualité dans votre domaine :

LE SAVIEZ-VOUS?

Si le libre accès est une exigence de l’organisme subventionnaire, vous pouvez intégrer un montant de frais de publication en libre accès à la section budget de votre demande et le mentionner dans la justification du budget. Ces frais peuvent varier, allant de la gratuité à 5 000 $ USD.

Attention aux revues prédatrices

Certaines revues en libre accès se présentent comme des revues scientifiques fiables, sans toutefois offrir toutes les caractéristiques associées à une revue savante de qualité (dont le processus de révision par les pairs, par exemple.) Il est possible que les éditeurs de certaines de ces revues vous aient déjà contacté par courriel, car il s’agit d’une de leurs méthodes pour se faire connaître.

Afin d’éviter de publier dans une revue prédatrice, restez critique et n’hésitez pas à consulter votre bibliothécaire disciplinaire, au besoin. Une liste d’éditeurs prédateurs est également disponible dans la liste de Beall.

 

Contenu en partie issu de Libre accès à l'UQAM